Lexico-Mode : Lexique Glossaire Mode

Définitions des mots de la mode : la lettre E

Échancré, élasthanne, emmanchure, empiècement, l’univers de la mode est vaste et fourmille de mots bizarres, de termes spécifiques.Mais rassurez-vous, Mademoiselle Grenade vous propose un lexique fashion qui vous aidera à comprendre le langage de la mode qui, pour certaines personnes peut parfois sembler un peu trop complexe. Grâce à ce glossaire et aux définitions qu’il contient,  la mode n’aura bientôt plus de secrets pour vous.

Cliquez sur une lettre pour obtenir la liste de tous les termes fashion qui commencent par cette lettre.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

La lettre E

ÉCHARPE : Accessoires de mode à part entière, l’écharpe est avant tout une longue bande de tissu ou de tricot que l’on porte autour du cou pour se protéger du froid.

ÉCHANCRÉ : Qualifie l’ouverture d’un vêtement dégageant largement ce qu’il recouvre, c’est à dire, soit un autre vêtement, soit le corps. Par exemple : L’encolure en V est échancrée sur le décolleté.

ÉLASTHANNE : Terme générique qui désigne des fibres à haute élasticité composées d’au moins 85 % de polyuréthane segmenté. Les tissus contenant de l’élasthanne ont moins tendance à se froisser ou à se distendre, d’où leur nom de tissus extensibles. L’élasthanne est toujours associé à d’autres matières. Légères et résistantes, ces fibres sont utilisées principalement pour les maillots de bain, la lingerie et la bonneterie mais aussi, et de plus en plus, dans la confection de robes stretch, de hauts, de chemisiers etc. Les noms de marque particulièrement connu pour les tissus d’élasthanne sont le Lycra®, Le Dorlastan®, le Glospan® et le Linel®.

ÉLASTIQUE : Tissu constitué de fils de caoutchouc indien entrelacés. En 1830, des panneaux élastiques remplacèrent les tiges métalliques employées auparavant pour les corsets et d’autres sous-vêtements. En raison de sa souplesse, l’élastique est beaucoup utilisé depuis le XIXème siècle dans la confection des sous-vêtements, des maillots de bain et des vêtements de sport. L’élastique est généralement utilisé pour ajuster un vêtement sur le corps (à la taille, aux poignets, aux chevilles, etc.) Dans la majeure partie des cas l’élastique est glissé à l’intérieur des ourlets ou des ceintures afin d’éviter un contact à même la peau, peu confortable.

EMMANCHURE : Ouverture d’un vêtement par laquelle passe le bras et, dans certain cas, assemblée à une manche.

EMPIRE : Style faisant référence aux tendances vestimentaires en vogue en France autour de l’année 1800.  Ce terme désigne encore aujourd’hui des tops ou des robes qui se distinguent par une taille très haute, remontant jusqu’en dessous de la poitrine. La taille empire est appréciée pour cacher les formes disgracieuses grâce à sa forme évasée et fluide jusqu’aux hanches.

EMPIÈCEMENT : Pièce qui, cousue sur un vêtement, peut prendre différentes formes et être placée à différents endroits selon l’effet de style souhaité. Un empiècement peut servir à soutenir une partie froncée ou dotée de plis. Un empiècement peut couvrir les épaules ou tout autre partie du décolleté. Il peut aussi constituer le haut d’une robe ou d’une jupe. Les jupes à empiècements eurent beaucoup de succès durant les années 1930 et revinrent à la mode dans les années 1970 lorsque les tenues paysannes furent en vogue.

ENCOLURE : L’encolure est le bord du vêtement, situé autour du cou et sous celui-ci, c’est l’ouverture d’un vêtement par laquelle passe la tête et qui, dans certain cas, est assemblé à un col. Il existe de nombreuses formes d’encolure :

L’encolure arrondie qui forme une ligne ronde et qui dans sa forme très échancrée a été adoptée dès les années 1950 pour les corsages et les vestes de tailleur et qui sera à la mode durant tout le XXème siècle pour les robes, les tops, et les T-shirts.

L’encolure bateau qui doit son nom au t-shirt marin et/ ou au pull marin possédant cette encolure  qui forme sur le devant et dans le dos entre les deux épaules. Cette encolure est très répandue pour les robes et les hauts depuis le début des années 1920.

L’encolure carrée dont la forme, sur le devant, évoque celle d’un carré ou d’un rectangle.

L’encolure en cœur qui est utilisée pour les robes et les hauts et dont la forme rappelle la pointe d’un cœur.

L’encolure ras de cou qui forme une ligne légèrement incurvée épousant de près le cou.

ENSEMBLE : Terme désignant un groupe de vêtements conçus pour être portés ensemble et présentant, de ce fait, une unité. Le rendu visuel de l’ensemble dépend de l’équilibre des volumes, des matières, des motifs ou des coloris qui le composent.

ÉPONGE : étoffe spongieuse et douce, principalement en coton, qui présente des boucles sur une de ses faces ou les deux. Le tissu éponge est utilisés pour les vêtements de plage et les vêtements d’été depuis les années 1930.

ÉTOLE : Longue bande de tissu, de tricot, ou de fourrure drapée autour des épaules qui retombe sur le devant.

ÉTOFFE : Qualifie toute matière textile tissée. il désigne donc un matériau qui peut se diviser en fibres ou en filaments, tels le coton, le chanvre, le lin, la laine pour les textiles organiques, la pierre d’amiante pour le textile minéral ou les fibres synthétiques tel que  l’acrylique, le polyester, etc. Le caractère élégant de ce mot tend à disparaitre au profit du mot « tissu ».

ÉVASÉ : Désigne un vêtement ou une partie de vêtement qui s’élargit dans le bas. Par exemple une jupe évasée est ajustée à la taille, plate au niveau des hanches et s’élargit plus ou moins dans le bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *