Définitions des mots de la mode : la lettre D

Damas, découpes cintrantes, denim, dépareillé,  l’univers de la mode est vaste et fourmille de mots bizarres, de termes spécifiques.Mais rassurez-vous, Mademoiselle Grenade vous propose un lexique fashion qui vous aidera à comprendre le langage de la mode qui, pour certaines personnes peut parfois sembler un peu trop complexe. Grâce à ce glossaire et aux définitions qu’il contient,  la mode n’aura bientôt plus de secrets pour vous.

Cliquez sur une lettre pour obtenir la liste de tous les termes fashion qui commencent par cette lettre.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

La lettre D

DAMAS : Tissu de soie richement ornementé, le damas présente un motif décoratif monochrome réalisé au moment du tissage. Il est utilisé dans la conception de vêtements de soirée mais également dans l’ameublement.

DÉBARDEUR : Haut court qui s’enfile par la tête. Il est sans col et sans manches mais a des emmanchures très échancrées. Initialement en maille, tous les hauts présentants ces caractéristiques, y compris ceux en tissus, peuvent désormais bénéficier de l’appellation « débardeur ». Quand le débardeur est en chaîne et trame, il est généralement de forme assez droite ; quand il est en maille, il est plus moulant. Le débardeur est un vêtement décontracté qui fut particulièrement à la mode dans les années 1960 et 1970.

DÉCOLLETÉ : Qualifie le devant ou le dos d’un vêtement dégageant particulièrement le haut du corps. Le mot « décolleté » désigne également une encolure très dégagée. Les robes du soir et les robes de bal sont traditionnellement décolletées.

DÉCOUPES CINTRANTES : C’est une couture spéciale placée des deux côtés d’ une veste de tailleur, d’une robe ou d’un chemisier, de forme arrondie elle part de l’emmanchure et redescend avec un léger mouvement évitant ainsi l’utilisation d’une pince poitrine pour obtenir une silhouette près du corps.

DÉFILÉ : Spectacle vivant consistant à présenter grâce a des mannequins recrutés en agence les vêtements ou accessoires de mode qu’un stylistes a créés. Les modèles défilent sur le catwalk devant un public statique.

DENIM : Tissu dense et très résistant utilisée notamment pour la confection de blue-jeans. Fabriqué, à l’origine, à Nîmes (d’où son nom), le Denim se caractérise par une couleur typique du au fait que les fils qui le composent ne sont pas tous teintés.

DENTELLE : Textile ajouré à motifs opaque, fabriqué à la main ou à la machine. Les deux sortes de dentelles les plus répandues sont la dentelle aux fuseaux et la dentelle à l’aiguille. La première est réalisée en manipulant de nombreux fils, reliés à une bobine appelée fuseau, et nécessite souvent l’utilisation d’un carreau de dentellière. Pour la dentelle à l’aiguille, on exécute, à l’aide d’un fil passé dans une aiguille, des points plus ou moins élaborés à différents endroits d’un  support temporaire de manière à obtenir le motif désiré.

DÉPAREILLÉ : Qualifie un ensemble de vêtements qui ne sont ni de même matière, ni de même couleur et ni même coordonnés. Exemple : Des chaussettes dépareillées.

DEUX PIÈCES : Qualifie un ensemble féminin composé d’une veste et d’une jupe coordonnées mais qui à la différence du tailleur n’est pas obligatoirement de coupe et de fabrication tailleur. Généralement porté avec un chemisier, c’est la tenue de la femme d’affaires (business woman ou working-girl) par excellence.

Attention à ne pas confondre avec la mention deux-pièces qui fait référence à toutes sortes de maillots de bain féminins composés d’un soutien-gorge et d’une culotte (Bikini, maillot de bain brésiliens etc.).

DEVANT : Qualifie la partie d’un vêtement couvrant en partie ou totalement le devant du corps.

DOS : Qualifie la partie d’un vêtement couvrant en partie ou totalement le dos du corps.

DOS-NAGEUR : Qualifie le haut du dos d’un vêtement dont les emmanchures, très largement échancrées, dévoilent les omoplates. Sur le devant, les emmanchures sont un peu moins échancrées afin de couvrir la poitrine. Le dos-nageur est l’un des attributs du marcel.

DOS NU : Qualifie un haut qui découvre largement le dos. La plupart du temps, un dos-nu découvre aussi les épaules. Cependant, certains tops possèdent des manches courtes ou longues.

DOUBLE BOUTONNAGE : Système d’attache composé de deux rangées parallèles de boutons et de boutonnières. Le double boutonnage est utilisé sur toutes sortes de vêtements croisés tels que, par exemple, le trench-coat.

DRAPÉ : L’adjectif qualifie un vêtement ou une partie de vêtement présentant un effet décoratif composé de plis souples. Le mot « drapé » s’emploi également en tant que nom est qualifie alors un ensemble de plis souples travaillés tant en terme de volume que de sens, puis maintenus dans les coutures d’un vêtement : Robes, tops etc…

DRESSING / DRESSING-ROOM : Endroit de la maison où l’on rengage ses vêtements en les suspendants et/ ou en les pliant. Cet endroit peut être une armoire ou une pièce dédiée à cet usage.

DUFFLE-COAT OU DUFFEL-COAT : Ce manteau doit son nom à la ville belge de Duffel qui, dès le XVIIème siècle, a produit le drap épais et moelleux, typique de ce vêtement. Comme le caban, le Duffle-coat est un des manteaux adopté par la Royal Navy. Il va devenir populaire grâce au général Montgomery qui le portera lors du débarquement des troupes britanniques sur les plages de Normandie en 1944. Après la Seconde Guerre mondiale les duffle-coat furent en vente dans les magasins de surplus de l’armée et furent appréciés comme manteaux d’hiver tant par les femmes que par les hommes. Aujourd’hui encore, le duffle-coat est un des manteaux indémodables, favoris des dressing féminins et des vestiaires masculins. Ce manteau pratique et intemporel se caractérise par :

une silhouette droite et ample ;

une absence de col et un capuchon directement assemblé à l’encolure ;

une patte de fermeture (variable) sous le capuchon, reliant les deux côtés de l’encolure ;

une patte de serrage en bas de chaque manche ;

un empiècement sur le haut du dos et du devant ;

2 poches plaquées à rabat sur le devant à hauteur des hanches ;

un devant fermé par un système d’attache composé de cornes ou d’olives et de brides en corde prenant parfois la forme de brandebourgs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *